Vernissage le vendredi 27 mars à 18h30

Vernissage de l’exposition PELUZA SALAZAR – COMBATS CONTINUS

Les Mères de la place de Mai est une association des mères Argentines dont les enfants ont été enlevés, puis assassinés par la dictature militaire entre 1976 et 1983. Leur nom provient de la place de Mai à Buenos Aires, où elles effectuent des rondes hebdomadaires de protestation. Les Mères de la Place de Mai estiment à 30.000 le nombre total de disparus.

Le Parlement européen leur a délivré en 1992 le prix Sakharov pour la liberté de pensée.

Plus récemment, au Mexique cette fois, le 26 septembre 2014, par ordre du gouvernement régional, la police a ouvert le feu sur des étudiants d’Ayotzinapa, dans l’état de Guerrero. Les conséquences furent terribles, il y eut des blessés, des morts et 43 d’entre eux furent séquestrés et sont encore aujourd’hui « portés disparus ».