Faire l’accrochage : conversation avec l’espace

Professeure: Laurianne Seux

Mardi:•17h25 à 20h45Laurianne Seux

Ce cours est destiné aux personnes inscrites dans en T5 et T6 (filière de transition longue) et il est ouvert à tous les ateliers.

Au sein de cette filière, l’étudiant amorce un projet. Celui-ci implique de faire plusieurs travaux définis dans un territoire, dans lequel il explore les moyens plastiques adéquats. De ce fait, la question de l’accrochage de son travail dans un environnement, spécifique ou non, fait partie intégrante de sa démarche.

Faire n’est qu’un dialogue constant entre l’expérimentation, l’acquisition de moyens plastiques et être observateur d’une matérialité, l’analyser ainsi que la diriger vers un endroit précis. « Mettre en scène » son travail participe à ces allers-retours puisqu’il permet d’entretenir des liens entre les divers travaux et l’espace qui l’environne.

Ainsi, ce cours s’articulera sur deux axes :

A) une prise de conscience de l’influence de la mise en espace sur le travail et ce qu’on peut en lire. Durant le premier trimestre, une approche par la pratique sera mise en place à travers différents travaux d’artistes ainsi que d’études de cas illustrés. Cette expérience sera jalonnée de divers exercices proposés et ponctuée de visites extérieures.

B) la source de conception et réalisation est le travail personnel de l’élève. Concevoir différents accrochages évoluant avec le travail personnel dans l’environnement atelier, ainsi que dans un site spécifique, sera sollicité. A l’aide des outils, tentatives, réflexions, lors des divers essais vus au cours des mois précédents.

Durant toute l’année, une approche succincte et ciblée d’exemples et de contre-exemples, rythmera la mise en pratique afin de manifester de la variété des approches, des choix artistiques émanant de l’artiste, du curateur ou du collectionneur.